Nous recevrons le 21 novembre 2015 Laure Noualhat dans le cadre du Film du changement climatique. Les étudiants de niveau B1.1 de l’Alliance française d’Arusha sont heureux de lui poser quelques questions…

SAM_2486-copie

1: Quel est votre travail?

Je suis journaliste spécialisée dans les questions environnementales. J’ai écrit pendant quinze ans dans le quotidien français Libération avant de me consacrer à la réalisation de documentaires pour la télévision. Je viens de finir un film sur les climatosceptiques américains, qui est passé sur France 5, et j’entame une longue enquête sur l’énergie nucléaire pour la chaîne franco-allemande Arte. J’écris, je réalise, mais surtout j’enquête pour essayer de comprendre le monde. Comme disait l’auteur Jean Rostand: “l’obligation de subir nous donne le droit de savoir”. J’ai envie que tout le monde ait accès au “droit de savoir” ce que l’on subit.

 

2: Pourquoi vous intéressez-vous au changement climatique ?

Parce que c’est, d’après moi, le sujet central qui est en train de bouleverser les conditions de vie sur Terre. Depuis plus de 10000 ans, les températures moyennes à la surface du globe sont stables. Elles ont permis à l’homme de se développer. Il faut imaginer qu’en 10000 ans, nous sommes passés de l’état de chasseurs-cueilleurs au statut d’astronautes! Ces conditions de vie sont en train de se modifier, sous notre pression, et ce qui va se produire dans les décennies à venir va être passionnant… et terrifiant. C’est pour cela que ça m’intéresse autant.

 

3: Qu’est-ce que vous allez faire à l’Alliance Française d’Arusha ?

Alors ça, je ne sais pas!!! Intervenir, présenter des films, discuter, échanger, débattre… Et regarder le Kilimandjaro!

 

4: Que faisiez-vous avant de vous impliquer dans l’écologie ?

J’écrivais, j’étais déjà journaliste mais spécialisée dans le domaine des sciences et des technologies de l’information.

 

5: Quelle serait votre plus belle victoire ?

MA plus belle victoire? Que mon travail ait permis au plus grand nombre de comprendre, savoir et de changer de comportement…Sinon, notre victoire à tous, la plus belle, serait de permettre au plus grand nombre de survivre aux changements qui vont survenir…

 

6: Qu’est-ce que vous pensez du changement climatique en Tanzanie ?

Le pays est déjà en proie à de grands changements. Dans le domaine de l’agriculture, les rendements des cultures comme le riz ou le maïs ont baissé. Les sols se dégradent, le niveau des eaux souterraines a baissé, la déforestation s’accentue. Inondations, sécheresses, insécurité alimentaire, …, la Tanzanie est déjà dans le vif du sujet. Et bien sûr, tout cela affecte les plus vulnérables, les plus pauvres, les plus démunis. Donc je pense qu’il est à l’image de ce qui se passe dans de nombreux endroits du monde…

 


 

On the 21st of November, 2015, we will welcome Laure Noualhat for the « Climate Change Film Festival ». The B1.1 students of Alliance Française’s  are glad to ask her few questions…

 

  1. What is your profession?

I am a journalist specialising in environmental issues. I had been writing for fifteen years in the French newspaper Libération, before I dedicated myself to making documentaries for television. I have just finalised a movie about the climate-sceptical Americans who do not believe in climate changes. This documentary has been screened on France 5, and I am now starting a deep investigation about atomic energy for the Franco-German channel Arte. I write, I make movies, and I mostly investigate in order to try to understand the world. As Jean Rostand said “the obligation to undergo gives us the right to know”, I want everybody to have access to the right of knowing what we undergo.

 

  1. Why are you interested in climate change?

It is because, according to me, the central topic that is deeply modifying  the living conditions on Earth. For more than ten thousand years the temperatures have been stable. They allowed us to develop and evolve. We have to remember that within these ten thousand years, we went from cavemen to astronauts! These conditions of living are, under our pressure, changing. And what is evolving in the coming decades will be deeply touching and terrifying at the same time. This is why I have such interested in this topic.

 

  1. What are you going to do at Alliance Française of Arusha?

Well, I don’t know…!!  Intervene, present my movies, talk and exchange ideas about climate changes… and have a look at Mount Kilimanjaro.

 

  1. What were you doing before getting involved into ecology?

I was a writer, I was already a journalist but I worked specifically in the area of science and information technology.

 

  1. What would be your most significant victory ?

My most significant victory?  This would be that my work allows more people to understand the oncoming changes and so to modify their behaviour. Otherwise, everybody’s most significant victory would be to help us all to survive climate changes…

 

  1. What do you think of climate change here in Tanzania?

The country is already undergoing a lot of changes. In the agricultural area, the production of rice and corn has declined. The quality of the soil is getting worse, the level of ground water is going down as deforestation increases. Floods, droughts, food insecurity, …  Tanzania is already in the thick of it all. And of course this affects the weakest ones, the more poor, the underprivileged, so,  I believe what is happening in Tanzania is representation of what is happening in many other countries of the world…